Vous êtes ici : Accueil » Photos » Evènements » Le Bassin Minier Nord-Pas-de-Calais

Le Bassin Minier Nord-Pas-de-Calais

Pecquencourt est aujourd’hui inscrit au patrimoine mondial de l’humanité

L'inscription, le 30 juin, par l'Unesco du Bassin Minier du Nord-Pas-de-Calais au patrimoine Mondial de l'Humanité récompense la seule candidature française mais surtout une région ayant connu une reconversion difficile après trois siècles d'exploitation du charbon. L'Unesco a aussi inscrit les sites miniers belges de Wallonie au patrimoine mondial. 

Sur 120 kilomètres de long, 87 communes, 17 fosses, 21 chevalements, 51 terrils, 3 gares, 124 cités, 38 écoles, 26 édifices religieux, des salles des fêtes ou encore 4 000 hectares de paysage vont porter les couleurs d'un héritage patrimonial de trois siècles d'exploitation du charbon. 

Placer le bassin minier, ses terrils ou ses cités sur une liste qui comprend le Taj Mahal, la Grande barrière de corail ou encore le Mont Saint-Michel, n'était pas forcément évident. Mais le BMU (Bassin Minier Uni), organisme porteur du projet, au bout de sept ans de travail, est parvenu à convaincre les 21 Etats membres de la commission de l'Unesco réunis à Saint-Pétersbourg (Russie).

La ville de Pecquencourt est donc aujourd’hui inscrite au patrimoine mondial de l’humanité par le biais de ses cités minières et de ses terrils. Il est à noter que les cités  Sainte-Marie et  Lemay ont reçu le titre de cités remarquables.

Nous vous donnerons bientôt toutes les informations liées à l’inscription de notre ville sur cette liste et les opportunités qui pourraient en découler.

 

Cité Barrois
Cité Barrois
Ici les cités Lemay et Ste Marie
Ici les cités Lemay et Ste Marie